Formation & Expérimentation & Terrains

Cette activité doit contribuer à atteindre les objectifs fixés dans la facette sur la formation et l’expérimentation. Il doit donc permettre de conforter et fédérer les efforts des laboratoires pour préparer les prochaines générations d’entrepreneurs et de chercheurs en e-éducation.

Objectifs

  • Promouvoir une meilleure intégration des formations doctorales en e-éducation sur le territoire national, ce qui permettra de rassembler (virtuellement et/ou physiquement) un nombre suffisant d’étudiants pour que le caractère pluridisciplinaire de ce domaine soit au cœur des préoccupations de formation.

  • Elaborer et/ou mutualiser des contenus médiatisés (podcast, questionnaire, étude de cas, etc.) pour proposer des cours en ligne ouverts, notamment sous forme de MOOCs, Ces cours seront mis à disposition de tous, y compris les entreprises et les différents acteurs de la formation

  • Favoriser un dialogue régulier (incluant outils virtuels et mobilité physique) entre les doctorants et les chercheurs du domaine impliqués sur des domaines connexes pour que le réseau se comporte en organisation apprenante.

  • Permettre à un plus grand nombre de chercheurs permanents de développer une recherche structurante en facilitant, via des groupes de travail, l’incubation des projets et les retours d’expérimentation des solutions proposées.

  • Partager/transférer les connaissances et les terrains d’apprentissage avec tous les acteurs de l’e-éducation.

    • Tirer des leçons des expériences (réussites et échecs) : tous les acteurs menant des expérimentations pourront diffuser leurs résultats (publications, outils, méthodes, corpus de données, etc.) notamment au travers du portail réseau. Ainsi les autres acteurs bénéficieront de ces résultats pour les réutiliser, les enrichir ou les prolonger, etc.

    • Apprendre avec les autres : les acteurs de la formation sont des sources de connaissances potentielles qu’il s’agit de partager et de transférer, notamment par le biais du portail, par des collaborations, des montages d’expérimentations, etc. Les entreprises sont également des acteurs essentiels de ces dispositifs de formations qu'elles pourront enrichir par leurs compétences et expériences spécifiques.

  • Partager, diffuser et étendre le thésaurus et le dictionnaire des EIAH du projet TEL Thesaurus and Dictionary

Tâches

  • Mettre en place et faire fonctionner le bureau en charge de la mise en œuvre de la formation doctorale nationale focalisée sur les grands défis internationaux en e-éducation. Agréger, partager avec les acteurs tous les contenus de formation dispensés dans les différentes formations existantes (Masters/ED). Elaborer et mettre en œuvre des processus transparents permettant d’identifier et valoriser les contenus retenus pour cette formation doctorale nationale.

  • Mettre en place et faire fonctionner le bureau en charge de la mise en œuvre de la guilde des doctorants en e-éducation. Définir les missions de la guilde, établir les statuts, mobiliser les doctorants/encadrants/entrepreneurs  dans l’animation.

  • Identifier les initiatives et faciliter la création de groupes de travail pluridisciplinaires autour des verrous identifiés dans le WP1. Faciliter le travail collaboratif à distance mais aussi soutenir les actions collaboratives via un programme de mobilité appuyé par toutes les parties prenantes.

  • Mettre en place un observatoire des usages permettant la production et le partage de traces massives d’e-learning, de leurs processus d’analyse et de leurs contextes d'usage. Cet observatoire aura pour vocation de fédérer les équipes de recherche en informatique et en sciences humaines sur cette problématique qui est de nos jours incontournable. Il permettra donc à la communauté de co-construire des connaissances sur ces processus d’analyse en contexte et de la collecte de traces correspondantes.