EducMap 1

EducMap : Pour une cartographie dynamique des recherches en éducation

L'un des buts d'ORPHEE est de structurer et de mettre en réseau les différents partenaires, qu'ils soient français ou internationaux, dans le domaine de l'e-éducation. Cela nécessite entre autres choses d'identifier ces réseaux et de comprendre leurs thématiques de recherche. Divers outils scientométriques peuvent être utilisés à cette fin. Le réseau ORPHEE s'est intéressé au projet EducMap, qui a justement pour objet de coordonner des recherches sur la visualisation et l'analyse de communautés de recherche en éducation.

Le projet EducMap est coordonné par Luc Trouche et Olivier Rey (Ifé-ENS Lyon) et financé par l'appel d'offres PEPS-CNRS-Université de Lyon. Ce projet interdisciplinaire vise « une meilleure compréhension des communautés scientifiques impliquées dans les recherches en éducation, et de leur interrelations, à partir d’une démarche exploratoire de cartographie des productions scientifiques par le recours à des outils bibliométriques appliqués à des corpus représentatifs de la littérature scientifique en éducation » (voir le site EducMap, télécharger le texte du projet, consulter le bilan du projet).

Ce projet a donné lieu à trois séminaires de recherche qui vont être détaillés sur ce site (et dont les traces audio et parfois vidéo sont disponibles sur le site EducMap) et a fait récemment l'objet d'une deuxième soumission à un appel à projets PEPS-CNRS, cette fois coordonné par Kris Lund (ICAR, CNRS, Univ. Lyon-2 et ENS).

Premier séminaire

Le premier séminaire du 26 juin 2014 s'est ouvert sur une présentation de Luc Trouche (Ifé-ENS Lyon), présentant les grandes lignes du projet (politiques et scientifiques). Emmanuelle Picard (Ifé-EN) est partie de la cartographie européenne en histoire de l’éducation pour réfléchir aux possibilités d’identifier les différents acteurs, réseaux, et communautés actives, mais aussi le thésaurus à mettre en œuvre à cette fin. Pablo Jensen (IXXI, CNRS, ENS Lyon) a présenté les outils informatiques qu’il a développés pour cartographier des domaines de recherche ou des institutions scientifiques. Marie Gaussel (Ifé-ENS Lyon) a fait un état descriptif de plusieurs projets ayant eu pour but de réaliser des cartographies du champ de l’éducation, avec des méthodes et résultats divers variés, et a poursuivi en évoquant les critères d’évaluation de la qualité de la recherche. Philippe Dessus (LSE, univ. Grenoble Alpes) a présenté une vue générale de circulation de l’information scientifique pouvant être traitée par la scientométrie, et comment certains outils d’anlayse automatique du langage pouvaient aider à répondre à certaines questions scientométriques. Monique Grandbastien(LORIA, Univ. de Lorraine) a évoqué la question de la modélisation des connaissances au travers de trois projets de recherche (une cartographie de la recherche en EIAH, une ontologie pour l’éducation et le thésaurus TEL). Claude Bertrand (DGESIP) a cloturé la journée en la résumant et en dégageant des perspectives de travail (cartographier dans quels buts ? financés par quels projets ?).

Deuxième Séminaire

Le deuxième séminaire, du 13 octobre 2014 s'est centré sur trois questions : quelles représentations du champ des sciences de l'éducation existent déjà ? Quels corpus et thésaurus ? Avec quelles synergies sur des projets et disciplines connexes ? Il s'est ouvert sur une présentation de Luc Trouche, puis de Michel Lussault (dir. de l'Ifé). Olivier Rey (Ifé) a ensuite présenté le nouvel annuaire en ligne EduObs, lancé à l'initiative de l'Ifé et ouvert à tous les acteurs travaillant dans la recherche sur l'éducation. Pablo Jensen (IXXI, CNRS, ENS Lyon), Sebastian Grauwin (MIT, USA), Kris Lund (CNRS & Univ. Lyon-2) et Heisawn Jeong (Univ. Hallym, Corée-du-Sud) ont présenté les premières cartes issues de la recherche évoquée dans le premier séminaire, traitant le sous-champ "Education & Educational Research" du Web of Science. Ensuite, Nassira Hedjerassi et Pascal Roquet (présidents de l’AECSE) sont intervenus pour présenter les initiatives de leur association à propos de l'inventaire de leurs membres et de leurs recherches. Olivier Rey présente ensuite un rapide historique des tentatives de recension des revues de recherche en éducation de ces 15 dernières années, avant de dresser un panorama du paysage actuel des revues au niveau francophone et anglophone. Nicolas Balacheff (LIG, Univ. Grenoble Alpes) présente le Thesaurus de la recherche sur les EIAH qu'il dirige, et qui répond au double besoin de consolider la communication entre chercheurs de différentes disciplines et locuteurs des diverses langues. Pour clore ce séminaire, trois interventions concernent respectivement un observatoire des SHS en cours de développement (Françoise Thibault, ATHENA), les deux autres concernent deux projets ANR qui intègrent une dimension de cartographie (ORPHEE, présenté par Serge Garlatti, Mines-Télécom, Brest) et Translit, présenté par Eric Delamotte (univ. Rouen). 

Troisième séminaire

Le Troisième séminaire du 26 juin 2014 s'est ouvert sur une présentation de Pablo Jensen (IXXI, CNRS & ENS Lyon) et Sébastian Grauwin (MIT), exposant les premiers résultats d'une recherche cartographiant, à partir de l'analyse en co-citations de deux grand corpus d'articles (Web of Science et Scopus), les relations entre différentes communautés d'articles permettant de mettre au jour leurs références partagées. Heisawn Jeong (Univ. Hallym, Corée-du-Sud et Kris Lund (Univ. Lyon-2) ont approfondi l'étude de ces bases en se centrant sur deux couples de communautés : mathématiques vs. intelligence et classe vs. santé, et déterminant leurs centres d'intérêt et leurs relations. Philippe Dessus (Univ. Grenoble Alpes) et Stefan Trausan-Matu (Univ. Polytechnique de Bucarest, Roumanie) ont présenté les premiers résultats d'une analyse sémantique des résumés d'un sous-ensemble de l'un des deux corpus collationnés par Jensen et Grauwin, ce qui est une approche d'analyse alternative et prometteuse. Christopher Hoadley (Univ. de New York, USA) a présenté une analyse bibliométrique de deux champs et communautés de recherche, celle de l' "instructional design" et celle des "learning sciences", commentée à partir de son expérience de responsable et co-fondateur de réseaux de recherche. Pour finir, Monique Grandbastien (Univ. Nancy) et Luc Trouche (Ifé-ENS Lyon) ont posé des jalons et des conclusions provisoires à propos de cette initiative. 

Ce projet, à la fois interdisciplinaire (sciences de l'information et de la communication, informatique, éducation) et international, a été l'occasion de discuter de méthodes de recherches permettant à la fois d'avoir une vue globale de la dynamique des communautés de recherche en éducation.

À plusieurs titres, EducMap et ORPHEE ont des buts convergents (plusieurs partenaires d'ORPHEE sont également impliqués dans EducMap) : – mettre au jour des réseaux de recherche en éducation ; – analyser leur production pour en dégager des thèmes actuels ou émergents. Une collaboration EducMap-ORPHEE pourrait permettre de dresser un point de vue global sur la recherche en e-éducation, ainsi que sur les relations entre e-éducation et les autres champs de la recherche en éducation, que ce soit au niveau français qu'international.